sorbonne


sorbonne

Sorbonne
(la) établissement public d'enseignement supérieur, situé à Paris (Quartier latin). V. Sorbon.

⇒SORBONNE, subst. fém.
I. — Arg., vx. Cerveau, esprit, tête en tant que siège de la pensée. Quand il a mis quelque chose dans sa sorbonne, le diable ne lui en feroit pas sortir (HAUTEL 1808). La tête d'un voleur a deux noms:la sorbonne, quand elle médite, raisonne et conseille le crime; la tronche, quand le bourreau la coupe (HUGO, Dern. jour condamné, 1829, p. 52).
II. — ÉBÉN., MENUIS. ,,Petite plate-forme carrelée et surmontée d'un tuyau en tôle, sur laquelle, dans les ateliers de menuiserie et d'ébénisterie, on fait chauffer la colle, l'eau, le bois, etc.`` (HAVARD 1890). Les ateliers d'ébénisterie contiennent généralement une sorbonne dans laquelle on brûle des copeaux et déchets (CHAMPLY, Nouv. encyclop. prat., t. 20, 1927, p. 57).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. I. 1. 1535 « l'une des trois thèses de la licence de théologie, à la faculté de Paris » (Arrêt du Parlement d'apr. FUR. 1701, s.v. sorbonnique); 2. 1541 « école de théologie » (CALVIN, Institution chrétienne, III, 14, éd. J.-D. Benoit, t. 3, p. 259: ce qu'on en peut babiller, ou mentir, en quelque anglet d'une sorbonne). II. 1. 1803 « lieu où l'on fait chauffer le bois et la colle » (BOISTE); 2. 1904 « sorte d'auvent, permettant de donner de l'air à l'intérieur d'un atelier » (Nouv. Lar. ill.). III. 1808 arg. (HAUTEL). Empl. comme n. commun de Sorbonne, n. donné au premier collège d'études théologiques fondé à Paris par Robert de Sorbon (1201-1274), collège qui plus tard devint la faculté entière de théologie, et au XIXe s. le siège des trois facultés, théologie, lettres et sciences. Les empl. techn. sous II semblent reposer sur l'image de la chaire. Bbg. SAIN. Arg. 1972 [1907], pp. 301-302.

sorbonne [sɔʀbɔn] n. f.
ÉTYM. 1535, « thèse de licence en Sorbonne »; du nom de la célèbre université parisienne fondée par Robert de Sorbon. → Sorbonique.
1 (1808). Pop., vx. Tête, esprit.
2 (1803). Techn. Chez les ébénistes, les menuisiers, Fourneau où chauffe la colle.
0 Ateliers de décoration comprenant (…)
2) Sorbonne : a) Manipulation des couleurs (on y prévoit un bain-marie, des étagères pour les couleurs, etc.);
b) Magasin pour les couleurs, essences, huiles, colles, chaux, etc.
Lo Duca, Technique du cinéma, p. 14.
3 (V. 1970). Techn. Enceinte hermétique pour la manipulation des radioéléments. || Sorbonne blindée. aussi Boîte (à gants).

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Sorbonne — • This name is frequently used in ordinary parlance as synonymous with the faculty of theology of Paris Catholic Encyclopedia. Kevin Knight. 2006. Sorbonne     Sorbonne      …   Catholic encyclopedia

  • Sorbonne —   [sɔr bɔn] die, , Anfang des 13. Jahrhunderts als Zusammenschluss der Magister und Scholaren entstandene und bis zur Neugliederung (1968) einzige Universität in Paris, der Mittelpunkt des Quartier Latin. Neben ihr entstanden allmählich… …   Universal-Lexikon

  • Sorbonne — Sorbonne, die altberühmte Theologenschule in Paris, gegründet 1254 von Robert de Sorbon (geb. 1201 zu Rethel in der Champagne, gest. um 1270 in Paris), Hofkaplan Ludwigs des Heiligen, bestätigt 1268 durch Papst Clemens IV. Ursprünglich Alumnat… …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Sorbonne — Sorbonne, ursprünglich das im 13. Jahrh. von Robert (s.d. 40) von Sorbon in der Champagne zu Paris gestiftete Collége, um Studenten der Theologie unentgeltlich Wohnung, Kost u. Beaufsichtigung bei ihren Studien zu gewähren. Das Haus in der Straße …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Sorbonne — Sorbonne, ursprünglich eine Magisterinnung an der Pariser Universität, gestiftet um 1250 von Robert von Sorbon, später bis 1789 die theol. Fakultät das.; jetzt ein Gebäudekomplex von wissenschaftlichen Instituten nebst Universitätsbibliothek …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Sorbonne — (–bonn), ursprünglich Bildungsanstalt zu Paris für junge Weltgeistliche, 1253 von Ludwigs IX. Kaplan Sorbon gestiftet, erweiterte sich zur theologischen Fakultät der Universität zu Paris, war im 15. u. 16. Jahrh. von großer Wirksamkeit,… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Sorbonne — 1560, from Sorbon, place name in the Ardennes. Theological college in Paris founded early 13c. by Robert de Sorbon (b.1201), chaplain and confessor of Louis IX …   Etymology dictionary

  • Sorbonne — [sôr bän′; ] Fr [ sō̂r bō̂n′] n. [Fr, after the founder, Robert de Sorbon (1201 74), chaplain of Louis IX] 1. a former theological college in Paris, established about the middle of the 13th cent. 2. the University of Paris; specif., the seat of …   English World dictionary

  • Sorbonne — Pour les autres utilisations du mot Sorbonne, voir Sorbonne (homonymie). Sorbonne Lieu cinquième arrondissement de …   Wikipédia en Français

  • Sorbonne — The name Sorbonne ( La Sorbonne ) is commonly used to refer to the historic University of Paris in Paris, France or one of its successor institutions (see below), but this is a recent usage, and Sorbonne has actually been used with different… …   Wikipedia